Monthly Archives

mars 2017

Achat,

Achat immobilier : que vérifier ?

Pour vous lancer dans un investissement immobilier il est important de bien se préparer sur tous les points, aussi bien financièrement que sur d’autre points. Pour bien choisir un bien immobilier il est important de connaître les bases de cet investissement, pour ne pas vous faire avoir ou vous lancer dans un achat qui ne correspond en rien à vos besoins ou vos attentes.

Comment bien choisir son bien avant d’acheter

Il est vrai que presque tous les achats immobiliers se font sur un coup de coeur, car un bien approprié sera celui où vous vous sentirez à l’aise. Mais il existe beaucoup d’autre points à prendre en compte pour pouvoir définir si le bien convient parfaitement à vos besoins, et surtout si il répond aux normes. Car une fois la machine lancée il n’y aura pas de retour en arrière surtout si c’est un logement locatif.

L’environnement direct

Un bien fonctionnel sera idéalement situé à proximité des transports en commun, et non loin des écoles ou collèges ce qui constitue un avantage si vous avez des enfants.

L’espace extérieur du quartier est tout aussi important, car il assure un cadre agréable et propre surtout avec la proximité d’espaces verts ou de parcs.

Les commerces sont un avantage pour les habitants mais il ne faut pas confondre tous les commerces. Car un commerce au rez-de-chaussée de son immeuble n’est pas un avantage. Il est donc conseillé de consulter le contrat de copropriété pour voir quels genres de commerces sont autorisés dans l’immeuble, afin d’éviter de se retrouver avec des nuisances avec un commerce non approprié.

Le voisinage immédiat

C’est un des critères importants, car c’est ce qui définira si la cohabitation se fera dans le calme ou si le voisinage n’est pas forcément très agréable ou carrément à éviter. Dans certaines cultures, il est dit que lorsqu’on achète un bien c’est ses voisins qu’on achète, dans le sens où le plus important est d’avoir un bon voisinage.

Pour savoir à quoi s’en tenir il est conseillé d’être prudent et attentif lors des visites, et bien analyser son entourage.

Le profil du bien

Après s’être assuré que le bien soit en bon état, mais surtout qu’il réponde à vos besoins du point de vue surface et nombre de chambres ou encore exposition au soleil. Il est conseillé de visiter le bien à différentes heures de la journée, afin de vérifier les nuisances et l’ambiance dans le voisinage mais surtout l’éclairage.

Les charges de copropriété

Si vous optez pour un bien dans un immeuble collectif il faudra penser à demander le montant des charges de copropriété, en demandant les relevés annuels passés des charges. Mais ce n’est pas suffisant, et il est donc conseillé de demander au syndic le compte rendu des 3 ou 4 années passées assemblées générales.

Se renseigner auprès de son agence ou notaire

Ces organismes pourront fournir des informations sur les projets d’urbanisme prévu dans le voisinage le plus proche du bien, afin de savoir à quoi s’en tenir dans quelques années.

Il sera aussi possible d’avoir des informations sur les droits d’enregistrement à prévoir, de préférence avec la TVA pour éviter les mauvaises surprises.

Achat,

Achat immobilier : qui paye le notaire ?

Lors de l’achat d’un bien immobilier il faudra comme pour toute autre transaction immobilière, prévoir des frais en plus qui seront à assumer entre le vendeur et l’acheteur. Chacun aura une partie de frais à assumer, dont les frais de notaire qui sont une charge obligatoire à assumer lors de l’achat d’un bien.

Les frais à la charge de l’acquéreur

En effectuant un achat immobilier, si vous êtes l’acheteur vous devrez vous acquitter de certains frais relatifs à votre transaction.

En ce qui concerne les impôts, il est important de savoir que la taxe habitation devra être payée chaque mois d’Octobre en se basant sur le propriétaire à la date du 1er Janvier de la même année.

Mais si la vente se fait en milieu d’année, il n’est pas rare de voir des closes dans les contrats de vente qui stipule que l’acheteur se devra de rembourser la taxe au vendeur à partir du jour où la vente à été signée.

Autre point important à prendre en compte en tant qu’acheteur de bien c’est les frais de notaire, qui devront être assumés par ce dernier. Bien d’autres charges seront mises à la charge du nouvel acquéreur, une fois que le contrat de vente sera signé. Il est donc important de bien se renseigner auprès du vendeur et de son notaire pour tout savoir

Les frais de notaire à prévoir lors d’un achat

Quand on parle de frais de notaire c’est une expression qui regroupe des frais qui seront versés à un notaire pour ses services mais pas que. Car ces frais comprennent plusieurs frais en un seul et même service, notamment les droits d’enregistrement et les taxes perçus par le notaire pour le compte de l’etat et des collectivités territoriales. Le coût des documents obligatoires demandés par le notaire, ainsi que la rémunération du notaire basée sur un tarif fixé par l’État applicable sur tout le territoire.

Mais c’est à vous en tant qu’acheteur à assumer les frais de notaire, et non au vendeur qui aura lui aussi d’autres frais de son côté comme pour son agence immobilière.

Cependant, le vendeur et l’acquéreur peuvent avoir chacun un notaire de leur côté sans augmentation des frais, les notaires se les partageant chacun suivant son client.

Diagnostic immobilier,

Diagnostic immobilier : qui paye ?

Si vous désirez mettre votre bien en vente pour vous lancer dans un achat immobilier, il est important de savoir qu’il faut prévoir un diagnostic technique pour l’habitation. C’est un dossier fait par un expert qui regroupera toute une liste de diagnostics, permettant de mettre en évidence les points forts et faibles du bien en question. C’est la meilleure façon pour estimer un bien et éviter à l’acheteur de mauvaises surprises une fois le bien acheté.

Ce que regroupe un diagnostic technique immobilier

Ce dossier est avant tout une pièce obligatoire et importante qui permet de donner une valeur exacte à un bien, mais surtout d’éviter les mauvaises surprises et les mésaventures aux acquéreurs.

Ce dossier regroupe un certain nombre de diagnostics, dont le diagnostic de performance énergétique (DPE), l’état d’amiante et le constat de risque d’exposition au plomb. L’état de l’installation intérieure de l’électricité  et du gaz sera aussi pris en compte, l’état parasitaire relatif aux termites. Et enfin l’état de l’installation d’assainissement non collectif, dans certaines communes : l’état des risques naturels, miniers et technologiques.

Tout un dossier pour permettre une meilleure lecture du bien, et assurer l’acheteur sur l’état réel du bien, de quoi instaurer un climat de confiance entre les deux parties et faciliter la vente du bien.

Qui paie le diagnostic immobilier?

C’est bien évidemment au vendeur de préparer son dossier de diagnostic immobilier afin de s’assurer d’offrir toutes les informations même les plus détaillées à l’acheteur. Ce dossier de diagnostics est obligatoire selon les régions, il pourra varier légèrement dans les points à explorer mais restera potentiellement le même un peu partout en France.

Pour réaliser ce dossier, il est pratique de faire appel à un diagnostiqueur qui se chargera de réaliser tous les diagnostiques en même temps. C’est un gain de temps et d’argent considérables, surtout si on pense à préparer ce dossier à l’avance pour une éventuelle vente. Il faudra cependant vérifier la validité de chaque diagnostic pour ne pas trop traîner. La validité peut aller d’une année à 10 ans suivant le point examiné. Les tarifs peuvent varier d’un diagnostic à un autre, mais il est nettement plus économique de faire tout un dossier de diagnostic immobilier que de faire chaque point à part. Par exemple pour un F3 le dossier diagnostic reviendra entre 400 et 700 euros, contre 100 à 300 euros pour un diagnostic amiante seul.

Financement,

Quelle assurance prêt immobilier choisir ?

Le choix de l’assurance prêt immobilier n’est pas toujours facile. En effet, c’est une étape difficile pour les demandeurs ce ces prêts. En effet cette assurance représente jusqu’à un tiers du coût du prêt immobilier, ce qui n’est pas rien. Le bon choix d’une assurance prêt immobilier peut vous réaliser des économies, il faut donc prendre le temps de prendre cette décision.

Une assurance obligatoire

L’assurance prêt immobilier est une assurance obligatoire sans laquelle votre banque ne vous octroiera pas un crédit. Elle a pour objectif de rembourser la banque en cas de maladie, d’accident, de perte d’emploi ou de décès.

Possibilité de choisir l’assureur

L’assureur était imposé par la banque jusqu’à l’adoption de la loi Lagarde qui donne aux demandeurs le choix d’opter pour l’assureur qu’ils veulent , sans payer un seul euro de plus. Mais beaucoup de personnes pensent toujours  que l’emprunteur doit souscrire à l’assurance prêt immobilier qui va de pair avec le crédit immobilier. Il faut savoir qu’il est tout à fait possible de choisir une assurance crédit individuelle hors de votre banque. Votre banque ne peut donc en aucun cas vous imposer une assurance prêt immobilier. Mieux encore, vous pouvez même changer votre assurance au bout d’une année.

Choisir son assurance prêt immobilier

Pour votre assurance prêt immobilier, vous avez un énorme choix entre mutuelles, instituts de prévoyance, assureurs, etc. Tous ces acteurs proposent des assurances prêt immobilier. Mais pour être sûr de choisir le bon partenaire, il est conseillé de s’assurer que l’organisme ait une bonne réputation sur le marché des assurances. Pour trouver la meilleure assurance prêt immobilier, il existe des comparateurs en ligne qui vous aideront à faire votre choix.

Comment faire le choix d’une assurance prêt immobilier ?

Pour trouver une bonne assurance prêt immobilier, il est recommandé de traiter avec des professionnels qui feront le travail pour vous. Vous avez le choix de solliciter des courtiers qui choisiront pour vous une bonne assurance prêt immobilier ou vous référer à des comparateurs en ligne. Ces derniers sont nombreux sur la toile. Il suffit d’introduire quelques informations sur ces sites et vous aurez les contrats les plus compétitifs qui existent en ligne.