Fonctionnement et coût d’une société offshore

Pour bien préparer la création d’une société offshore il est indispensable d’en connaître le fonctionnement et les grands principes. Le terme « offshore » est issu de l’anglais et signifie littéralement « en dehors des côtes ». Lorsqu’on qualifie une entreprise d’offshore, on parle d’une société qui est située en dehors du pays de résidence fiscale. Toutefois, le terme est avant tout utilisé pour parler des sociétés installées à l’étranger dans un pays proposant des avantages fiscaux et une plus grande confidentialité.

Quel budget faut-il pour créer une société offshore ?

Le tarif est justement l’un des intérêts qui poussent de nombreux dirigeants à créer une société offshore.

En effet, ce type de structure coûte relativement peu cher à mettre en place. Ainsi, il est possible de créer sa propre société offshore avec un budget inférieur à 500 €. Néanmoins, les prix sont très variés d’une destination à une autre, et dans certains pays ce genre de structure coûte plus de 2 000 €, ce qui reste abordable.

Par contre, il ne faut pas oublier qu’en plus de la société offshore il est impératif d’ouvrir un compte bancaire offshore au nom de la société. Le coût d’ouverture d’un tel compte peut aller de 200 € à 2 000 € (même en Suisse), auquel s’ajoutent généralement les frais de Nominee supérieurs à 200 €. Dans tous les cas, veillez à bien comparer ces frais avec la réduction d’impôts entrainée par la mise en place de ce dispositif.

Comment fonctionne la société offshore ?

Le principal intérêt d’une société offshore est d’ordre fiscal. Le but étant de choisir une destination où le régime fiscal est plus faible. Dans ce cas, le montant de l’impôt sur les bénéfices de l’entreprise est très faible, voire nul. Ce régime fiscal attractif est un sacré plus pour la vision à long terme de votre entité. Car, au-delà de l’aspect financier, il y a aussi l’aspect psychologique positif sur l’entrepreneur.

En effet, plus la pression fiscales et administrative est forte, plus la sérénité de l’entrepreneur sera affaiblit. En ce sens, si vous n’avez plus cette pression, alors vous pourrez réellement utiliser votre temps et votre énergie à des tâches productives : développement d’un produit, mise en place d’un nouveau réseau de partenaires, recherche de nouveaux clients, etc…

Naturellement, de cette fiscalité allégée, résulte une comptabilité, elle aussi, nettement simplifiée. Par exemple, dans beaucoup de destinations offshore une simple trésorerie à jour est suffisante sans avoir à tenir à jour la comptabilité.

Finalement, la société offshore est aussi créée pour profiter de la juridiction du pays de destination. Ici, l’intérêt est de trouver un pays garantissant l’anonymat pour les dirigeants et les actionnaires, mais aussi le secret bancaire.

Leave a Reply