Travailler en toute sécurité

Le cadre juridique prévoit des lois sur le port d’équipement de protection pour veiller à la sécurité des employés. Chaque domaine impliquant des risques physiques est alors enclin à l’usage d’un certain type de matériel. Il s’agit entre autres des casques de sécurité, des gants, des combinaisons et surtout des chaussures de protection. Les entreprises qui œuvrent dans certains secteurs tels que la pêche et les activités maritimes qui impliquent des bateaux, les sociétés en BTP, les industries d’entretien des grands espaces, etc., ont l’obligation d’en équiper leurs ouvriers. Les entreprises contactent alors directement des fournisseurs spécialisés dans les équipements de protection comme sur https://www.oxwork.com/chaussure-de-securite.html. Or, il ne s’agit pas uniquement des grandes firmes, car les particuliers peuvent aussi bénéficier de ces matériels pour travailler en toute sécurité.

Pour quel type de travail

Les activités en rapport avec le bâtiment sont celles qui nécessitent des accessoires de sécurité spécifique. Il s’agit par exemple des chaussures de protection à semelle anti-hydrocarbure ou des bottines ayant une forte résistance aux températures élevées. Ce genre de matériels est même indispensable pour ces personnes, car ils les protègent de brulures ou d’exposition à des substances nocives. La liste des professions qui ont impérativement besoin d’une paire de chaussures de sécurité est alors bien longue : les agents de terrains en BTP, les ingénieurs, les topographes, les maçons, les couvreurs, les jardiniers, les bucherons, les rangers, les marins, les cuisiniers, les agriculteurs, etc.

Il faut aussi le savoir que chaque profession a son type de matériel de protection attitrée. Les marins ont par exemple besoin de chaussures antidérapantes et imperméables pour leurs activités sur le pont et la cale d’un navire. Les jardiniers ont également besoin de bottes épaisses qui sont aussi imperméables, mais plus légères. Quant aux personnes œuvrant dans le BTP, elles doivent avoir des bottines aux semelles et aux embouts épais. Leurs équipements doivent ainsi supporter des écrasements de poids important et marcher sans craindre des gravats ou des débris de verre. Pour le cas des cuisiniers, ils disposent d’une gamme de chaussures de protection contre la chute d’objet tranchant (ex : couteau). Ou encore de chaussures qui résistent à la chaleur en cas de chute d’une poêle d’huile ou de bouillon chaud.

Confort et sécurité

Le point qu’il ne faut pas écarté dans les propriétés des chaussures de sécurité est qu’elles fournissent un confort de travail. En effet, les fabricants ont conditionné ces accessoires à permettre à leur hôte de trouver un grand confort. C’est le cas des produits de chez Oxwork. Les bricoleurs et les ouvriers jouissent d’une protection optimum en plus de leur confort. Cette situation est due au fait que ces chaussures de travail se portent en moyenne 6 à 8 heures par jour selon l’ampleur des travaux. Les designers les ont donc conçus pour répondre à une certaine commodité.

Chaussure de sécurité : légère et épaisse

Le poids des chaussures de sécurité ne fait pas partie des sujets sur lesquels les professionnels s’étalent. Au contraire, la plupart se sont accommodés aux poids de ces équipements. Les matériels pour les travaux en BTP et dans le milieu de la pêche sont nettement plus lourds. Cette situation est causée par la présence de coquille ou de semelle épaisse « anti-risque ». Ces travaux exposant d’ailleurs la personne à de multiples dangers, la chaussure doit protéger le pied sur tous les fronts. Les bottines pour les autres activités telles que le jardinage ou la cuisine sont plus légères. Leur matière possède juste une coque épaisse et les descriptifs s’arrêtent là. Il y a également des chaussures de travail en bâtiment comme le métier de couvreur qui sont aussi très légères. Elles sont néanmoins équipées de semelles antidérapantes dont l’épaisseur n’est pas très importante.

Les modèles de chaussure de protection visent alors le confort et la sécurité de la personne. Elles répondent à toutes les normes des critères indispensables des équipements de sécurité. Un détail que les assureurs vérifient auprès des entreprises lors des visites ou en cas d’accident.

 

Leave a Reply