Diagnostic immobilier,

Comment devenir diagnostiqueur immobilier : quelles sont les formations indispensables ?

Devenir un diagnostiqueur immobilier professionnel c’est pouvoir réaliser des diagnostics de performance énergétique, de la détection d’amiante, … etc.Afin d’adopter ce métier, vous devez suivre une formation précise qui vous garantira un diplôme. Un diagnostiqueur immobilier touche environs 1700 à 2000 euros par mois au début de sa carrière. Il pourra atteindre les 3000 euros au long de ses années acquises par des pratiques et grâce à la multiplication des certificats. Pour ce faire, nous vous proposons la liste de formations à suivre ainsi que les certificats à acquérir afin de pouvoir devenir un bon diagnostiqueur immobilier.

Les formations à suivre pour devenir un diagnostiquer immobilier :

diagnostiquer immobilier

Avant de pouvoir intégrer la formation de diagnostiqueur immobilier, vous devez préalablement avoir un bac +2 au minimum dans la branche de connaissances des techniques du bâtiment plus/ou une expérience de trois ans dans ce domaine. De plus, vous devez avoir un bon sens de l’observation, de contact et de rigueur lors de vos pratiques. Vous devez aussi avoir quelques connaissances basiques de la législation de ce travail et des réglementations qui le forment.

Après avoir réuni toutes ses conditions, vous devez suivre l’une de ces quelques formations, ou quelques uns, afin d’apprendre à réaliser un diagnostic immobilier :

  • Formation universitaire.
  • Formation professionnelle à nivaux : II, III et IV.
  • Formation par l’entreprise.
  • Formation par l’alternance.
  • Formation par le réseau GRETA.

Les formations varient selon vos disponibilités et vos lacunes en matière de diagnostic immobilier. Vous pouvez trouver des formations courtes et des formations longues qui élargissent ou rétrécissent le programme. Ces formations restent toujours insuffisantes car l’apprentissage dans ce domaine se complète par des recherches d’informations sur les nouveautés afin de toujours améliorer ses compétences.

Les certificats obligatoires :

Chaque diagnostiqueur immobilier doit être muni d’un certificat précis pour pouvoir exercer selon les sollicitations des diagnostics. Ces certificats permettront de confirmer la validité des compétences du diagnostiqueur, de sa tenue à jours sur les évolutions techniques, réglementaires et législatives. Afin d’obtenir un certificat, le diagnostiqueur doit passer deux sortes d’examens. Le premier examen se fait sur table et ce, en répondant à un QCM. Le deuxième examen consiste à mettre le candidat en pratique dans une mise en situation.

Les certificats sont extraits du dossier de diagnostic technique et demandent les diagnostics suivants :

DiagnosticCertification
AmianteObligatoire pour tous les types de bâtiments et de missions
PlombObligatoire
DPE individuelObligatoire sans mention
DPE pour tous les bâimentObligatoire avec mention
TermitesObligatoire
ElectricitéObligatoire
GazObligatoire
ERNMTN’est pas obligatoire
AssainissementN’est pas obligatoire
Décos,

Quel est le meilleur isolant pour toiture ?

Dans le quotidien, que ce soit dans les magazines, à la télévision ou sur internet, on entend souvent dire qu’une toiture mal isolée est la source de 30 % des pertes de chaleur dans une maison. Autrement dit, l’isolation de la toiture ne doit pas être prise à la légère, afin de préserver notre confort à la fois thermique et phonique. Mais quel type d’isolant choisir ?Ou plus précisément, comment reconnaitre le meilleur matériau adapté à ses besoins ? SI aujourd’hui, vous vous posez cette question, car vous souhaitez offrir le meilleur pour votre toiture, ne vous inquiétez pas, on vous dit dans cet article.

La laine de verre

En effet, quand on parle d’Isolant toiture, la première chose qui nous vient à l’esprit est la laine de verre. Obtenue par fusion, centrifugation et soufflage de verre de récupération jusqu’à la formation de matelas de laines enchevêtrées qui emprisonnent l’air, la laine de verre est l’un des isolants naturels par excellence. Principalement, elle se présente sous forme de rouleaux ou de flocons à souffler. Sa particularité, c’est qu’elle réduit la transmission des bruits aériens et des chocs. Elle résiste également au feu. Par ailleurs, la laine de verre est un matériau facile à poser. Raison de plus pour la choisir.

La laine de roche

Outre la laine de verre, la laine de roche figure également parmi les incontournables. En fait, elle est réalisée à partir des roches basaltiques. En ce qui concerne sa fabrication, cela consiste en fait à faire fondre et à faire la roche, jusqu’à ce que l’on obtienne un matelas de laines enchevêtrées qui retiennent l’air. De manière générale, elle se présente sous la forme de rouleaux ou de panneaux. Elle s’utilise de la même manière qu’une laine de verre. Ses avantages, c’est qu’elle procure une isolation phonique et thermique, meilleure que la laine de verre. Par ailleurs, elle est perméable à la vapeur d’eau. Elle résiste également à la chaleur.

La laine minérale soufflée

La technique de soufflage est une technique que l’on utilise pour isoler les combles perdus des maisons neuves ou à rénover. À l’aide d’une machine à souffler, la laine minérale est projetée dans les combles sur toute la surface, de manière à la fois homogène, rapide et efficace. Ses particularités, c’est que la projection aide à supprimer les ponts thermiques et garantit une très bonne qualité de l’isolation. En ce qui concerne le prix, cela varie en fonction des travaux à entreprendre pour pouvoir y souffler les flocons (colmatage des trous, pose des plaques ou pose d’un faux-plancher).

La ouate de cellulose

Enfin, en ce qui concerne l’Isolant toiture, il y a aussi la ouate de cellulose. Cette dernière est aujourd’hui de plus en plus prisée en écoconstruction. La ouate de cellulose est en fait un isolant issu du recyclage du papier journal. Elle se présente en vrac, en panneaux ou en rouleaux. Concernant ses avantages, il s’agit d’un matériau écologique d’une longue longévité, qui garantit une bonne isolation acoustique à ses utilisateurs. Cela dit, le choix est large. Tout dépend de la situation. Pour ne pas se tromper, il vaut mieux consulter l’avis d’un professionnel dans le domaine.

 

Vente,

Le tableau électrique, l’importance du choix

Aujourd’hui, étant donné que presque tous les appareillages que l’on utilise dans notre quotidien fonctionnent à l’énergie électrique, l’électricité est incontournable. Seulement, aujourd’hui, les subtilités liées au domaine de l’électricité sont encore méconnues par de nombreuses personnes. Cette opération est assez délicate, et peut entrainer un dégât matériel ou humain en cas de mauvaise manipulation. Raison pour laquelle il est indispensable de connaitre quelques notions de base en électricité. Cette connaissance est d’une grande aide dans le cas où l’on est dans l’obligation d’acheter un matériel électrique en cas de panne. Cela est également important pour acquérir le tableau électrique adapté à nos besoins.

Le tableau électrique, un élément indispensable

Parmi les équipements électriques, il y a le tableau electrique, communément appelé « tableau de protection ». En fait, il s’agit d’un outil indispensable dans le monde de l’électricité. Le tableau de protection est un élément sur lesquels plusieurs appareillages alimentés s’associent par un ou plusieurs circuits électriques. Ce dispositif contient un grand nombre de fils électriques. Aujourd’hui, ce tableau de protection se décline sous plusieurs modèles, pour que chaque personne puisse trouver celui qui convient à son installation électrique. Ainsi, si vous vous êtes demandé ce que c’est un tableau électrique, vous avez maintenant la réponse. Le tableau est indispensable pour accueillir les lignes électriques.

Les différents types de tableau électrique

Il existe cependant plusieurs types de tableau électrique pour que chaque famille trouve ce qui lui convient. Pour un appartement, une villa ou un bâtiment privé, les occupants ont tendance à utiliser un simple coffret. On peut également opter pour un tableau général basse tension, que l’on connait sous l’acronyme TGBT, un tableau de protection et un tableau de répartition. Par contre, dans les grands bâtiments et les entreprises importantes ils utilisent des tableaux divisionnaires. Sur ce tableau, on peut trouver les commandes des circuits environnants et ce, le plus près des utilisateurs. Ainsi, le choix dépend de l’importance du bâtiment et ders besoins des occupants.

Le tableau électrique, un élément clé de l’installation

Eh oui ! On peut dire que le tableau electrique est un élément clé de l’installation électrique. Il tient une place importante dans le domaine de l’électricité. Et même un compteur électrique dépend de sa fonctionnalité. Sa principale mission est bien évidemment de protéger une installation électrique au sein d’une maison. Il accueille les organes de sécurité en hébergeant les circuits électriques. Ce tableau de protection a également la mission d’accueillir plusieurs dispositifs de sécurité divers. En somme, ce tableau de protection est un indispensable au sein d’une maison pour éviter les éventuels accidents pouvant entrainer des dangers matériels et humains.

Trouver le meilleur tableau électrique

Le tableau de protection est aussi un élément qui peut se relier avec les automatismes domotiques comme le disjoncteur et la sonnerie. La plupart du temps, il est posé auprès de l’entrée et en hauteur pour protéger les enfants. Parce que le tableau est disponible sous différents coffrets, il est souvent difficile de trouver l’élément idéal pour sa maison, son appartement ou encore son entreprise. Cependant, l’idéal sera de choisir une dimension de coffret adéquate à la taille et le nombre des circuits électriques. Ainsi, il ne sera pas difficile d’installer.