Auteur

décos,

Climatiser sa maison sans travaux avec une climatisation mobile

Installer une climatisation traditionnelle est une opération couteuse et générant des travaux parfois complexes. L’alternative pour s’épargner ces tracas consiste à opter pour une climatisation mobile.

Avant d’investir dans ce système, il convient de se renseigner sur le climatiseur mobile qui sera le plus adapté à votre environnement. En effet, entre l’appareil monobloc et le split, il existe des différences à prendre en considération. C’est seulement après la prise en compte de leurs caractéristiques techniques respectives que vous pourrez faire le bon choix.

Quand installer un climatiseur mobile ?

Habituellement, le climatiseur mobile s’utilise pour climatiser de manière ponctuelle un petit environnement. Il peut s’agit d’un studio de vacances, d’un bureau ou d’une chambre à coucher.

La climatisation mobile est aussi une excellente solution pour équiper un appartement qui ne permet pas la réalisation de travaux pour l’installation d’un climatiseur conventionnel.

Quels sont les avantages ?

Le climatiseur mobile recèle des atouts indéniables. Son installation est rapide et très pratique. Elle peut être réalisée par n’importe qui, sans compétence technique particulière. L’appareil est commode à transporter d’une maison à une autre.

De plus, les roulettes du climatiseur mobile permettent de le déplacer aisément dans toutes les pièces. En général, il est aussi d’un poids léger, ce qui facilite sa manipulation. Enfin, le tuyau d’évacuation qui expulse l’humidité de l’air se glisse simplement à travers l’entrebâillement d’une fenêtre ou d’une porte.

Quels sont les inconvénients ?

Parmi les inconvénients, il faut bien reconnaitre que le système d’évacuation est un peu contraignant puisqu’il nécessite une sortie extérieure, soit via la fenêtre, soit via une bouche d’aération. Certains modèles sont également un peu bruyant. A part cela, le climatiseur mobile représente un très bon moyen de se rafraichir en été.

Comment installer un climatiseur mobile ?

La bonne nouvelle c’est que l’installation d’un climatiseur mobile ne demande aucun travaux, ni à l’intérieur, ni à l’extérieur de la maison. Il suffit de brancher le cordon électrique dans la prise et d’allumer l’appareil.

En résumé, la climatisation mobile est idéale pour climatiser des petites pièces en période estivale. Elle n’est donc pas destinée à être utilisée tout au long de l’année. Très peu onéreux et rapidement fonctionnel, le climatiseur mobile saura séduire ceux qui ne veulent pas s’embêter avec une climatisation traditionnelle.

Achat,

Quel ventilateur pour rafraîchir la maison cet été ?

Lorsque l’été arrive, il n’est pas toujours très judicieux de mettre en route un climatiseur pour refroidir la maison. Il existe une alternative nettement plus économique et écologique pour se rafraichir : le ventilateur ou brasseur d’air. Mais avant d’acheter son matériel, il est important d’analyser et de comparer différents critères. En procédant de la sorte, vous serez assuré d’opter pour le ventilateur le plus adapté à vos besoins.

Brasseur d’air

Le brasseur d’air se pose sur le sol. Grâce à sa parfaite mobilité, il a l’avantage de pouvoir ventiler toutes les pièces au gré des besoins, du bureau à la chambre à coucher, en passant par la cuisine et le salon. De plus, le brasseur d’air offre une bonne aération, surtout des espaces fermés, et contribue à faire baisser la température rapidement. Parmi les avantages de ce produit, soulignons sa faible consommation électrique et sa facilité d’installation. En outre, le brasseur d’air est plutôt silencieux. C’est un atout si on envisage de l’utiliser la nuit.

Sur pied

A la différence du brasseur d’air, le ventilateur sur pied est le modèle le plus répandu. Ses caractéristiques techniques varient en fonction des modèles, mais en règle générale, il est capable d’offrir une ventilation optimale dans les espaces de taille moyenne. La présence du pied facilite son utilisation dans toutes les conditions. Souvent doté d’une fonction oscillante, l’appareil permet une ventilation particulièrement efficace. De plus, à l’instar du brasseur d’air, cet équipement se contente d’une faible consommation électrique pour fonctionner..

Au plafond

Contrairement au brasseur d’air, ce type de ventilateur n’est pas mobile puisqu’il se fixe impérativement au plafond. Il est généralement installé dans les chambres ou dans les pièces qui nécessitent une ventilation uniforme et durable. Cet appareil se pilote à l’aide d’une télécommande ou d’un fil suspendu. Enfin, la grande majorité des modèles possède un éclairage intégré.

Entre tous ces équipements, le brasseur d’air est sans doute celui qui représente l’équipement le moins coûteux et le plus pratique à installer. Mais en prenant en compte l’ensemble de vos besoins, votre choix peut très bien s’orienter vers un autre matériel.

Uncategorized,

Une maison plus sûre grâce au détecteur de mouvement

La sécurité domestique est au centre de toutes les préoccupations. Face à la recrudescence de cambriolages dans certaines régions, il peut être opportun d’équiper sa maison de détecteurs de mouvement.

Outre le fait de dissuader les intrus et de protéger une habitation contre le vol, le détecteur de mouvement apporte aussi un confort appréciable au quotidien.

En effet, le déclenchement automatique d’un éclairage à l’approche d’un individu améliore la visibilité, sécurise l’environnement et rassure les habitants.

Une technologie de détection éprouvée

Le détecteur de mouvement a fait ses preuves dans de nombreux domaines. Doté d’un capteur infrarouge, il est en mesure d’identifier une source de chaleur qui se déplace dans la nuit. Il peut s’agir d’une personne, d’un animal ou d’une voiture. En fonction du système, le détecteur de mouvement déclenche un éclairage ou une alarme.

Le détecteur de mouvement s’utilise aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de la maison. Il apporte une sécurité supplémentaire contre les cambrioleurs et contribue à réduire les accidents domestiques. Et comme la technologie de détection de mouvement est aujourd’hui très avancée, le passage d’un chat ou d’un chien peut aisément être ignoré afin d’éviter les fausses alertes.

Où placer un détecteur de mouvement ?

Il est important de déterminer l’emplacement du détecteur de mouvement en fonction de son usage. Par exemple, l’éclairage automatique d’une porte d’entrée devra répondre à des besoins spécifiques.

Le déclenchement doit en effet s’opérer lorsque l’individu est à l’approche et non pas lorsqu’il est sur le palier. Ainsi, positionné en hauteur sur un mur dégagé, le détecteur de mouvement trouvera toute son utilité en couvrant une zone suffisamment vaste. Vous trouverez sur internet des sites qui précisent comment procéder notamment sur www.detecteurdemouvement.fr.

Après avoir déterminé son emplacement, le détecteur de mouvement s’installe aisément en suivant les instructions du mode d’emploi. La première chose à faire est de couper le courant afin de connecter les fils électriques sans danger.

Le câblage peut parfois sembler intimidant, mais il est en fait très simple. Il suffit de respecter les couleurs.

Lorsque le détecteur de mouvement est opérationnel, il convient de régler l’angle de détection en fonction de la zone à couvrir. Après quelques tests, il est facile d’ajuster le réglage pour un fonctionnement optimal.

Uncategorized,

Garder sa maison au chaud cet hiver

Si vous habitez dans le nord de la France, votre budget chauffage est sans doute important. Pour éviter que vos dépenses énergétiques ne montent en flèche en hiver, il existe des astuces assez simples pour profiter d’une chaleur confortable sans devoir dépenser davantage. Petit tour d’horizon des choses que l’on peut faire pour ne plus greloter…

Colmater les fuites d’air

Les fenêtres sont responsables d’une grande partie de la déperdition de chaleur. Elles peuvent laisser s’échapper la chaleur à l’extérieur et faire rentrer le froid à l’intérieur.

La première chose à faire, c’est de vérifier l’isolation de chaque fenêtre. Attention, il ne s’agit pas de boucher les aérations mais plutôt de combler autour du cadre les minuscules fissures qui laissent passer l’air. Faites de même en colmatant les fuites autour des portes.

Il est aussi conseillé de garder les volets fermés dans les pièces inoccupées et d’installer des rideaux épais afin de faire barrage à l’air froid.

Faire entrer le soleil

Pour se chauffer gratuitement, il faut profiter au maximum des belles journées en laissant les rayons du soleil pénétrer dans la maison. De cette façon, la température intérieure augmentera rapidement.

Mais il faut penser à vite refermer les volets et rideaux avant la tombée de la nuit pour conserver la chaleur toute la soirée. N’oubliez pas également de fermer les portes de chaque pièce pour empêcher la chaleur de pénétrer dans une pièce vide.

Libérer l’espace autour des radiateurs

Si les radiateurs sont entourés de meubles, la chaleur ne se disperse pas de façon optimale. Revoyez l’emplacement du canapé si celui-ci obstrue le chauffage.

Cela est également valable si vous utilisez un chauffage d’appoint. Par exemple, pour le fonctionnement optimal d’un radiateur à bain d’huile, il faut au moins 1 mètre d’espace vide autour de l’appareil.

Poser un tapis sur le sol

Enfin, si vous avez du carrelage ou un plancher, vous savez combien il fait froid quand vos pieds touchent le sol le matin. Plutôt que d’investir dans une nouvelle collection de chaussettes, optez plutôt pour un tapis. C’est la meilleure solution pour piéger la chaleur dans votre chambre.