En train de parcourir

investissement

investissement,

Quand on est expatrié, faut-il investir dans votre pays d’expatriation, dans un pays étranger ou en France ?

Vous avez pas mal d’argent de côté et vous aimeriez l’investir quelque part. Parmi les différentes solutions d’investissement, l’immobilier est sans conteste l’un des meilleurs choix pour un premier gros investissement. Il est peu risqué, accessible, et rentable sur le long terme.

En tant qu’expatrié, la question de l’emplacement va rapidement intervenir. Est-il préférable d’investir dans un bien immobilier français, dans un bien situé dans notre pays de résidence actuel ou dans un autre pays ? Découvrons les avantages et les inconvénients de chaque situation.

Investir dans son pays d’expatriation

Le principal intérêt d’investir dans son pays d’expatriation est de ne plus avoir à louer son logement, et d’être enfin propriétaire. Quand on vit dans le pays depuis plusieurs années et qu’on sait qu’on va y rester encore de nombreuses années ce choix est judicieux. Le problème, c’est que justement, on ne sait pas toujours combien de temps on va rester dans le pays en question et qu’en cas de départ, gérer un bien à distance ailleurs qu’en France devient compliqué.

De plus, dans certaines destinations le prix de l’immobilier est tellement élevé qu’il n’est pas envisageable d’investir dedans. On pense par exemple aux expatriés de Hong Kong ou de Singapour. Vous pouvez d’ailleurs vous fier à ce guide complet pour en savoir plus.

Investir à l’étranger

On peut choisir d’investir dans un autre pays. Généralement, ce choix est poussé par une raison précise : fiscalité plus attractive, pied-à-terre lors de nos vacances, future destination d’expatriation…

Si vous recherchez une destination fiscalement intéressante pour l’investissement immobilier, l’état du Delaware aux États-Unis est sans doute l’un des meilleurs choix.

Par contre, il n’est pas toujours aisé de trouver, de négocier et de gérer un bien immobilier à distance. Encore plus quand on choisit une destination dont on ne parle pas la langue. Pour un premier investissement immobilier, ce choix est donc risqué.

Investir en France

Investir sur le marché immobilier français quand on est expatrié français parait souvent logique. D’ailleurs, la plupart des expatriés français investissant dans l’immobilier pour la première fois, choisissent la France.

Ce choix présente plusieurs avantages certains. Premièrement, la recherche, les négociations et la gestion seront plus évidentes en français et dans un pays qu’on connait. De plus, on peut profiter des prix de l’immobilier français et surtout des taux d’emprunt plutôt attractifs. En effet, en tant qu’expatrié, dans beaucoup de cas vous pouvez obtenir un prêt auprès d’une banque française.

De plus, il est probable que vous retourniez régulièrement en France et cet investissement peut être un pied-à-terre idéal. Et si un jour vous rentrez définitivement en France, vous savez qu’un logement vous attend.

Fiscalement, la France n’est certes pas la meilleure destination, mais au niveau de l’immobilier elle est loin d’être la plus mauvaise.

investissement,

L’immobilier au Pays basque intérieur

Le Pays basque est une région du sud-ouest de la France qui se trouve au pied des Pyrénées. Il est marqué par un climat agréable toute une bonne partie de l’année et de paysages magnifiques qui invitent à des randonnées. C’est également une destination caractérisée par une forte identité culturelle. Idéalement placé entre mer et montagnes, la région offre, en outre, un large choix d’emplacement en matière de logements. Quelques-unes de ses villes sont particulièrement prisées par les acheteurs potentiels et les investisseurs en immobilier grâce à leur qualité de vie et cadre exceptionnels. On peut, par exemple, parler de Biarritz, et de Saint-Jean-de-Luz qui sont des cités balnéaires réputées auprès des vacanciers européens. Il s’y trouve particulièrement de nombreuses offres présentant d’importantes opportunités de défiscalisation. Les agences locales comme Côte Ouest Immobilier y proposent, par exemple, divers programmes éligibles à différentes options d’investissement.

Pourquoi opter pour le Pays basque intérieur ?

Il faut noter que la côte basque, notamment certaine de ses villes touristiques, affiche un marché tendu qui engendre toutefois une pénurie de biens. De plus, la tendance des prix reste élevée et les candidats à l’achat y sont constitués d’une clientèle de luxe en quête de biens de prestige.

La qualité de vie rare qu’offre le Pays basque ne se constate pas seulement sur la côte. En effet, le Pays basque intérieur ne manque pas de séduire grâce à son aspect authentique et son environnement préservé. Il faut savoir que cette partie de la région a su garder tout son charme ainsi que ses espaces verdoyants. Offrant divers emplacements de choix pour profiter d’un cadre de vie singulier, elle propose un large choix de logements de qualité accessibles à tous les budgets. En confiant votre recherche à Côte Ouest Immobilier, vous pourrez dénicher un bien typique avec un cachet.

Pourquoi acheter ou investir dans l’immobilier à Saint-Palais ?

Saint-Palais est un village basque situé au cœur de l’ancien Royaume de Navarre et bordé par la Bidouze. Il se trouve à 40 km de l’Espagne, à 60 km de Bayonne et à 85 km de Pau. La commune se pare de sa situation d’enclave pour offrir une vie économique riche et diversifiée ainsi que d’innombrables services publics. Autrement dit, elle propose tous les atouts d’une ville, tout en étant loin du stress de la vie citadine.

Saint-Paul et ses environs sont parmi les villes basques intérieures les plus prisées par les acquéreurs souhaitant fuir la foule de la côte. La clientèle privilégie les appartements situés au centre-ville à proximité des commerces, mais aussi les maisons avec cachets se trouvant non loin des commodités. Sinon, de par son authenticité grandement marquée par son cadre rural, de nombreux investisseurs projettent d’y installer une activité de gîtes et de chambres d’hôtes. Les agences locales comme Côte Ouest Immobilier reçoivent de plus en plus ces types de demandes.

investissement,

L’essentiel à savoir avant de faire appel à un chasseur immobilier

Méta title : Faire appel à un chasseur immobilier : focus

Méta description : Troquer un courtier contre un chasseur immobilier peut s’avérer être bien pratique. Mais attention, il est quelques conditions à connaitre pour ce faire. Le point.

L’essentiel à savoir avant de faire appel à un chasseur immobilier

L’investissement immobilier est une dépense assez importante, qui mérite une certaine réflexion avant de se faire. On ne vous dit pas d’hésiter non plus, attention. Après tout, la pierre est une valeur sûre. Mais aussi bien pour une résidence principale que pour un investissement locatif, trouver le meilleur bien disponible répondant à vos critères et à vos impératifs est de mise, quid à s’endetter pour réaliser votre projet. Et dans le marché actuel, ce peut être assez difficile à faire.

Mais certains investisseurs ont trouvé la parade afin d’accélérer les recherches et garantir leur efficacité : le chasseur immobilier. Largement démocratisé depuis quelque temps, ce genre de prestataire est disponible dans toutes les régions de France. Il vous suffit de taper les bons mots clefs en ligne pour en trouver, par exemple chasseur immobilier 92. En tous les cas, voici quelques essentiels à savoir sur ce genre de professionnel.

Un prestataire au service de l’acheteur

Le chasseur immobilier 92 est différent des courtiers. Et pour cause, combien même les deux types de prestataires interviennent dans le même domaine, ils n’agissent pour le même compte de client. Le second est notamment à la solde des propriétaires, qui règlent leur commission. Le premier s’engage uniquement envers les acheteurs. Et en ce sens, ce sera à ce dernier de lui verser ses indemnités.

Demander l’aide d’un chasseur immobilier revêt quelques avantages. Par exemple, ce genre de prestataire de service propose un service personnalisé selon le cas : les besoins et les possibilités de l’acheteur. Il écume en ce sens chaque cm2 du quartier, et travaille parfois en collaboration avec les courtiers, afin de vous permettre de trouver la perle rare.

En un sens, le chasseur immobilier est un travailleur indépendant. Il n’est rattaché à aucune agence, mais peut tout de même demander à visiter des biens qui ont été confiés à quelques courtiers de la région. Cette méthode facilite les recherches, car ainsi, vous ne serez pas limité à une seule zone d’intervention.

Mais attention, il existe tout de même quelques points en commun entre les courtiers et les chasseurs immobiliers. Ce ne sont que des intermédiaires à la vente. Ils organisent les visites, négocient le prix en votre nom et participent à l’accélération des démarches pour l’enregistrement de la vente. Et ils ne font, en aucune manière, la gestion d’un patrimoine.

Identifier le meilleur prestataire

Si le métier de chasseur immobilier 92 a été longtemps passé sous silence, il reprend le dessus actuellement. De plus en plus de professionnels se veulent être un chasseur, surtout depuis que le métier a été rendu célèbre par des émissions de téléréalité en tout genre. Sans compter que vu la difficulté de la tâche, les commissions de ce genre de mandataire sont un peu plus importantes que celles d’un courtier classique.

Dans tous les cas, la démocratisation de ce secteur d’activité n’a pas réellement participé à faciliter les choses pour les futurs acheteurs. Avec toutes les alternatives qu’il y a sur le marché, trouver le meilleur chasseur immobilier peut devenir une véritable grande aventure. Forte heureusement, il existe des techniques qui peuvent rendre les choses un peu plus faciles.

C’est notamment lors de la première visite que vous aurez la confirmation de la qualité des services d’un chasseur. Car, vous aurez beau lui expliquer les différents critères de la maison idéale pour vous, ce n’est que lors d’une visite que vous pouvez estimer s’il a respecté vos exigences : superficie, nombre de chambre, localisation, prix, etc. Un chasseur digne de ce nom doit faire preuve d’un bon sens de l’écoute. À cela s’ajoute bien évidemment la patience. Il peut arriver qu’un acheteur ne trouve pas du premier coût sa maison idéale, mais que vous deviez passer par des semaines de recherche. Et pour s’assurer de toujours satisfaire sa clientèle, il doit toujours être informé des nouveaux biens disponibles.

 

investissement,

Focus sur le prêt immobilier pour un investissement locatif

Devenir propriétaire, c’est un projet commun à la plupart d’entre nous. C’est bien de vivre dans sa propre maison mais il peut être également intéressant d’acquérir une habitation dans le but d’un investissement immobilier. L’investissement locatif est une des meilleures solutions pour rentabiliser les épargnes. Et si les épargnes ne sont pas suffisantes pour acheter votre future maison à louer, il existe des prêts immobiliers qui peuvent vous donner un grand coup de pouce.

Prêt immobilier pour investissement locatif, comment ça marche ?

Les banques peuvent vous aider à devenir propriétaire bailleur en vous accordant un prêt immobilier en adéquation avec ce type de projet. Parfois, c’est possible même sans apport personnel. Mais le prêteur se doit toujours de s’assurer de votre capacité à rembourser et à respecter les mensualités, ainsi que les échéances. L’étude de votre dossier ne se fait donc pas à la légère et tous vos antécédents bancaires seront passés à la loupe.  Votre taux d’endettement sera le point le plus suivi par l’organisme de crédit. Mais toutes les banques ont chacune leur méthode alors, le mieux c’est de passer d’abord par un outil de simulation de prêt immobilier pour connaître les offres qui vous conviendront le plus.

Choisir un bon assureur emprunteur

La souscription à une assurance emprunteur est indispensable pour obtenir ce type de prêt immobilier. Tous les établissements prêteurs l’exigent mais cela vous apporte aussi des avantages. En effet, l’assurance emprunteur vous offre une meilleure couverture, à vous et votre famille. Vous serez libéré de la crainte d’une mise en vente potentielle de votre bien, vu que c’est à l’assureur de prendre en charge du remboursement suivant votre contrat. Il doit aussi respecter les conditions de la banque sur les équivalences de garanties. Il effectuera, tout comme la banque, une analyse de solvabilité de votre crédit immobilier.

Il est conseillé de procéder à la recherche de l’assurance emprunteur au préalable ou en même temps que la recherche du bon organisme prêteur. À partir du moment où connaissez le montant que vous devrez emprunter, ainsi que le taux et la durée éventuels du remboursement généré par un simulateur de crédit immobilierfiable, pensez à trouver un bon assureur. N’attendez pas la validation du prêteur avant de passer par un comparateur assurance de prêt. L’assureur devra garantir le remboursement en cas de décès, d’invalidité ou de perte d’emploi.

L’État vous apporte son aide

L’État peut vous aider à réaliser votre projet en vous proposant un prêt locatif social ou PLS, ou bien un prêt locatif intermédiaire ou PLI. Les deux permettent de profiter de taux d’intérêts indexés sur la rémunération du Livret A. La TVA peut être réduite à 5,5 % pour l’acquisition de la maison, et la taxe foncière peut être exonérée de 25 ans pour les biens bâtis. Toutefois, ces aides de l’État comportent quelques inconvénients. À savoir que vous serez dans l’obligation de respecter à la lettre la durée de location stipulée dans la convention contractée avec l’État. En en plus de cela, un plafond bien déterminée pour les loyers ne devra jamais être dépassé.

investissement,

Toulouse, la ville labellisée

Toulouse fut tour à tour Royaume d’Aquitaine, puis du Comté de Toulouse. La ville de Toulouse connut un passé très lointain, on parle de préhistoire, de paléolithique inférieur tracés sur les terrasses alluviales de la Garonne. Enfin, les premières tribus réparties en villages le long du fleuve marque l’époque néolithique. Les vestiges témoignent de ce passé structuré, d’un habitat organisé au fil des siècles reculés. On ne peut traverser l’histoire sans marquer une pause autour des cathares, des croisades au XIII ème siècle menées contre les « hérétiques », la statue de Simon de Montfort rappelle quel combattant il fut. Il trouva la mort à Toulouse en 1218.

L’incendie de 1463 ravage Toulouse

La partie historique et commerçante du centre de Toulouse sera détruit par un incendie d’une extrême ampleur . La plupart des maisons à pans de bois typiques sera détruite en quasi totalité. Louis XI exemptera les toulousains de la taille, cet impôt royal, en contrepartie d’une reconstruction de maisons en brique.
Aujourd’hui, Toulouse répond au surnom de ville rose rapport à ces briques. Pourtant, la Renaissance (XVè-XVIè) portera le « bleu pastel » à la prospérité, en exploitant la plante tinctoriale d’où on extrait ce bleu. Ce fut le développement des draperies, du commerce de négoce international. Les hôtels somptueux construits par les riches marchands symbolisent le luxe.

Patrimoine riche

Le capitole renaitra de ses cendres, la tour des archives sera terminée en 1525. Toulouse s’affirme comme le bastion du catholicisme pur et dur. Toulouse vivra cette religion pendant plusieurs siècles. Les monastères, les couvents, se multiplient. Des grands établissements hospitaliers St Jacques, St Sébastien formeront plus tard l’hôpital St Joseph au XVIIè . Les constructions de demeures privées s’imposent dans la ville. Toulouse Se transforme au fil des siècles pour devenir une ville culturelle et artistique. La construction des canaux , promenades, ports, digues et quais, le creusement du canal Royal du Languedoc rejoint la Méditerranée, ouvrant ainsi le commerce fluvial vers le midi.
Toulouse est le fleuron de la région. Les académies Royales, des sciences, des jeux floraux, et belles lettres, peintures, sculptures et architectures font l’immense fierté des nobles et de la bourgeoisie.

Toulouse choisi pour son dynamisme industriel

Toulouse devient dès 1920, la capitale des grands projets industriels, et notamment l’aéronautique. AZF connut un grand développement avant la catastrophe qui remet en cause ces sites qui présentent des risques industriels majeurs.

Toulouse : patrimoine d’avenir

Le 2ème Forum s’est déroulé à Toulouse en octobre 2017. Ce fut l’occasion de se réunir autour des enjeux architecturaux de la ville entré dans le XXIè siècle. Les experts, les passionnés, les particuliers, les professionnels, associations, furent les grands témoins de forum du patrimoine Mondial .

L’invitation du numérique au service de la valorisation du patrimoine, les ateliers participatifs, la présentation du patrimoine mondial de l’UNESCO offrent un regard nouveau sur le patrimoine Toulousain d’Avenir.

Toulouse ville universitaire

Plus de 100.000 étudiants font de Toulouse la première région universitaire de France. 3 universités, 4 écoles d’ingénieurs, 14 grandes écoles, c’est plus de 8.000 diplômes décernés chaque année. Les 10.000 chercheurs valorisent les entreprises installées à Toulouse.

Toulouse : une très forte attractivité économique

On compte une moyenne annuelle de 20.000 nouveaux habitants dans l’agglomération de Toulouse, depuis plus de 10 ans . Toulouse est la deuxième ville préférée des français. Un dernier sondage montre que 32% des français ferait de Toulouse leur domicile.

Toulouse labellisée

French Tech Toulouse, devient un pôle attractif autour du numérique et des start up. Toulouse représente un atout en matière d’aérospatiale, cette dynamique est encourageante tant pour le bassin de main d’œuvre et l’implantation de nouvelles entreprises.

Airbus un Fleuron

La métropole de Toulouse, reste dans le sillage de l’A380 pour entrainer de nouvelles entreprises à forte valeur ajoutée, autour de l’université de la recherche et de l’innovation.

Vivre à Toulouse

Dynamisme économique et démographique, ville où il fait bon vivre, La nouvelle région Occitanie ajoute un enthousiasme grandissant auprès des arrivants.
Selon les professionnels de l’immobiliers les délais de vente sont proches du record avec 80 jours pour prendre possession de son bien. Les prix sont espacés en fonction de la qualité du bien, de son cachet, et de son emplacement, bien entendu. Pour autant les prix sont bien inférieur au prix du mètre carré de Bordeaux. Le niveau de salaire y est plus important également, la population qui occupe les 5 départements : Haute Garonne, Tarn, Tarn et Garonne , Gers et Ariège profite de cette embellie. Mr le Maire conscient de cette euphorie, prend toutes les mesures en son pouvoir pour densifier les quartiers en harmonie avec le plan PLUI-H à l’étude prévu pour une application fin 2018 début 2019.
N’hésitez pas à consulter les agents immobiliers locaux qui connaissent parfaitement bien Toulouse. Rendez vous sur le site KG Credit.fr , nos courtiers en crédit immobilier et assurance vous attendent.

investissement,

Combien faut-il investir en immobilier ?

Investir en immobilier est le souhait de plusieurs personnes. Cependant, beaucoup d’entre elles sont freinées par le montant qu’elles doivent avoir pour investir dans le domaine de l’immobilier. Si certaines personnes n’ayant pas beaucoup d’argent se demandent comment elles vont faire pour investir dans l’immobilier, d’autres se demandent le montant exact qu’elles doivent avoir pour investir. Il est donc important de savoir ce que l’on désire en investissant dans l’immobilier. En effet, il est possible de devenir un investisseur évoluant dans l’achat et la construction maison neuve à vendre. Aussi, il est possible de devenir un propriétaire-occupant.

La mise de fonds ou l’acompte pour acheter une maison

Que ce soit pour des maisons usinées à vendre ou des condos, la mise de fonds est le montant à verser lors de l’achat d’une maison. Elle est déduite du prix d’achat de la maison dont le solde sera couvert par l’hypothèque. La mise de fonds dépend du prix de la maison. Ainsi, pour une maison qui vaut entre 500 000 dollars ou moins, son montant est de 5 % du prix d’achat. Pour une maison valant entre 500 000 dollars et 1 million de dollars, son montant est de 5 % de la première tranche de 500 000 dollars du prix d’achat et de 10 % du reste du prix d’achat dépassant la première tranche de 500 000 dollars. Et si la maison vaut 1 million de dollars et plus, son montant est de 20 % du prix d’achat. Vous devez ainsi verser votre mise de fonds à partir de vos propres revenus.

Le montant qu’il faut pour investir en immobilier

Que vous soyez investisseur ou propriétaire-occupant, vous devez économiser pour avoir le montant d’une mise de fonds. Ainsi, pour une maison valant 500 000 dollars, la mise de fonds est de 25 000 dollars. Donc avec seulement 25 000 dollars, vous pouvez acheter une maison. Cependant, il faut que vos revenus puissent être en mesure de faire les paiements hypothécaires. Si vous êtes investisseur, vous pouvez demander à un partenaire de financer la mise de fonds et vous allez investir votre temps. Vous pouvez demander aussi au vendeur de financer une partie de la mise de fonds ou à votre banque. Cependant, il vous faut une créativité pour réussir. Donc avec moins de 25 000 dollars, un investisseur peut faire un investissement immobilier et réussir son projet. Il ne faut pas se laisser dissuader par un manque d’argent si vous désirez investir dans l’immobilier, car si votre crédit est bon, vous avez plusieurs options pour réussir votre investissement. Il est aussi nécessaire de demander les conseils d’un expert en immobilier pour réussir son investissement immobilier sans dépenser beaucoup d’argent. La documentation dans le domaine de l’immobilier peut aussi vous aider à réussir votre investissement immobilier.

investissement,

Comment investir dans l’immobilier à Mougins

L’investissement immobilier suscite toujours de l’intérêt et c’est la meilleure alternative pour échapper à la crise. Mougins est l’endroit idéal pour investir mais encore faut-il connaitre tous les critères déterminant de son succès. Pour simplifier, on vous livre les impératifs.

Le type d’investissement

L’incitation gouvernementale a permis la facilité d’accès des contribuables français dans l’investissement immobilier. Et Mougins figure parmi les communes prises d’assaut par les locataires. La demande est fortement élevée, ce qui va simplifier son investissement. A noter que pour que son projet atteigne un niveau de rentabilité supérieur, il est important de définir le type d’investissement adapté à sa situation. En général, il vaut mieux se poser les bonnes questions concernant le choix du bien immobilier Mougins (neuf ou ancien), le type d’investissement (location saisonnière, permanente ou une résidence de service). Tout cela doit être pris en compte pour éviter les mauvaises surprises.

Le choix de régime

D’abord, il faut vérifier l’éligibilité de la commune si elle est soumise à un régime de défiscalisation. Pour réduire sa fiscalité, cette étape reste incontournable et il faut s’assurer de faire le bon choix. L’idée est donc d’échapper pratiquement aux impôts durant la période du prêt, ce qui se révèle impossible. Il est alors recommandé de procéder à un amortissement ou d’investir dans le neuf pour profiter d’autres avantages mis à part la diminution d’impôts. Toutefois, pour prendre la bonne décision, les conseils d’un expert en immobilier Mougins sont vivement recommandés. Mais cela dépend en général, du choix concernant les conditions d’offres et la durée du prêt. Quoi qu’il en soit, bénéficier d’une défiscalisation jusqu’à terme de son contrat d’investissement se révèle opportuns pour éviter un retour sur investissement négatif et ainsi d’accroitre sa rentabilité.

Le choix d’emplacement

Avant de discuter du choix d’emplacement, il est utile de souligner que l’investissement immobilier Mougins propose de nombreux avantages pour ne citer que l’amélioration de son revenu mensuel, assurer sa retraite et de préparer un avenir meilleur pour ses descendants. Bref, le choix d’emplacement ou plus précisément du quartier reste la clé déterminant du succès d’un investissement à Mougins. Il faut repérer l’endroit le plus prisé par les locataires, un quartier dynamique et vivant et se dotant de nombreux infrastructures pouvant assurer leur commodité. Toujours utile de préciser que plus un quartier est bien équipé, plus on profite d’une grande rentabilité. Cela dit, le loyer doit être bien fixé afin qu’il répond au besoin des occupants et qu’il correspond également à la valeur du bien immobilier.

investissement,

Investir dans un restaurant

Ça y est, vous avez enfin décidé de valider votre projet d’investir dans un restaurant. Avec toutes les démarches administratives à réaliser, mais aussi les étapes de l’acquisition, la procédure n’est pas très facile. Voici donc quelques éléments à considérer avant de vous lancer.

Reprendre un restaurant, le mode d’emploi

L’acquisition d’un restaurant a vendre paca est une étape importante pour n’importe quel futur restaurateur puisqu’il s’agit de la première pierre qui garantira la réussite de votre projet. Il devient donc important de prendre son temps lors du choix de l’établissement à acquérir étant donné qu’il s’agira du plus grand investissement de votre vie.

Vous devrez ainsi vous assurer que le restaurant que vous allez reprendre soit adapté à vos attentes et votre business plan. La première étape est donc d’étudier tous les paramètres comme le fonds de commerce ou encore la notoriété de l’établissement. Cela vous évitera de rater la coche pour votre investissement à long terme.

Les renseignements à fournir par le vendeur

Qu’il s’agisse d’acheter ou de louer votre restaurant a vendre paca, le vendeur est obligé d’informer le futur acquéreur de quelques éléments sur son établissement. Ceci est surtout requis afin que l’acheteur procède à l’acquisition en toute connaissance de cause. Ainsi, le vendeur devra communiquer les renseignements relatifs à son commerce à savoir le nom du précédent vendeur, la date et le prix d’achat avec mention des créances en cours, le CA et les bénéfices acquis dans les 3 dernières années, la durée du bail et les coordonnées du bailleur, le récapitulatif des chiffres d’affaires mensuels réalisés.

Ces informations permettront à l’acheteur d’évaluer son investissement tout en se rendant compte des échecs ayant entrainé la vente. Pour en savoir davantage sur le commerce, l’acquéreur peut également demander des renseignements supplémentaires comme les horaires, le personnel, les équipements sur place et les conditions de la cession de fonds.

De l’évaluation à la cession de fonds

La prochaine étape sera l’évaluation du restaurant a vendre paca. Elle sera établie en fonction des éléments fournis par le vendeur, mais également de la localisation du commerce. Sa valeur sera en effet différente s’il s’agit d’un restaurant en zone rurale ou en centre-ville. Dans la plupart des cas, l’évaluation est définie selon le CA, mais il faudra faire attention puisqu’un chiffre d’affaires élevé ne signifie pas forcément une bonne recette.

Pour finir, les étapes de la cession se passe comme suit : l’analyse de l’affaire (clientèle, bail, équipement, personnel…), la signature du mandat fixant le prix de la vente et la commission, la visite du restaurant, la remise du dossier, négociation, acceptation de l’offre, lever des clauses, transfert de la licence, inventaire des stocks et signature de l’acte de vente.

investissement,

Investir dans l’immobilier à Cagnes-sur-Mer : la clé de la réussite

Investir dans l’immobilier est une opération très rentable dans la mesure où on choisit le meilleur chemin à prendre. A Cagnes-sur-Mer, un tel investissement est envisageable avec sa forte attractivité et la demande d’un bien de plus en plus croissante. Toutefois, le succès de son investissement ne réside pas sur l’incitation du gouvernement mais de l’effort consacré à ce projet. Voici comment assurer son investissement à Cagnes-sur-Mer.

 

Jouer sur les atouts de la commune

 

Tous les investisseurs connaissent la clé du succès mais c’est à eux d’agir en connaissance des causes. Il faut savoir donc que la première étape à faire est de choisir l’emplacement de son patrimoine. Ainsi, Cagnes-sur-Mer reste un lieu très prisé des vacanciers et des locataires. En toute logique, choisir l’emplacement idéal est beaucoup plus simple. Il faut tout simplement se mettre à la place des locataires et de se renseigner sur l’offre et la demande. Bref, on doit en quelque sorte connaitre les atouts de la commune ou de la ville où placer son patrimoine. Pour Cagnes-sur-Mer, ses atouts sont assez vastes car outre son authenticité, il possède un excellent niveau de commodité, d’une forte attractivité touristique, d’une économie assez dynamique ainsi qu’une grande diversité des biens dont la plupart des cas sont tous des biens immobilier Cagnes-sur-Mer d’exception. On peut alors en tirer meilleur parti.

 

Viser un bien qui remplit toutes les attentes

 

Le choix d’un bien immobilier Cagnes-sur-Mer fait partie de l’étape déterminante du succès de l’investissement. En choisissant une villa par exemple, la nature de l’investissement sera donc axée sur une location saisonnière. En misant sur un petit studio ou un appartement, on peut choisir soit une location permanente soit saisonnière. Toutefois, on doit garder en tête que l’objectif de l’investissement est de réduire les carences de locataires ou plus précisément d’éviter le logement vide. D’autre part, pour que l’investissement soit rentable et pour profiter par la même occasion d’une défiscalisation, il faut se procurer d’un bien neuf ou ancien mais qui fait l’objet de rénovation, qu’il soit également à titre de résidence principale et entièrement meublé. En effet, nombreux sont les dispositifs de défiscalisation mis en place par le gouvernement pour relancer le marché immobilier. On peut également en tirer meilleur profit.

Bien choisir le quartier

C’est la dernière étape qui détermine le succès de son bien immobilier Cagnes-sur-Mer. Pour cette étape également, on doit se mettre à la place d’un locataire et de se demander dans quel quartier résider pour avoir une meilleure condition de vie. Dans ce cas, il est conseillé de faire le tour des quartiers de Cagnes-sur-Mer et de choisir une situation idéale pour rester dans la course.

investissement,

Année 2017 : est-ce encore le moment de renégocier son crédit immobilier ?

Durant l’année 2016, un grand nombre d’emprunteurs ont profité des taux bas du crédit immobilier afin de renégocier leur prêt à la banque. Actuellement en 2017, bien que le redressement des taux de crédit a lieu, la hausse reste limitée. Dans ce cas, il est toujours très intéressant de renégocier son prêt. Dès que vous remarquez que le taux de votre crédit est supérieur à celui du marché, notamment à 2 %, vous devez absolument renégocier votre crédit immobilier.

L’année 2017, période propice pour la renégociation son emprunt

Il est évident que cette année a révélé une très légère hausse des taux du crédit immobilier jusqu’à environ 1,56 % en début de l’année. Malgré tout, ils restent bien accessibles et rentables. Et d’après les experts, il n’y aura pas d’augmentation significative, notamment durant les mois à venir. Il est alors encore temps pour renégocier son prêt afin de réaliser des économies remarquables, de racheter votre prêt si vous avez déjà un crédit immobilier et réduire en même temps la durée de votre prêt tout en conservant votre mensualité. Dans ce cas, réalisez dès maintenant un calcul de la durée pour le remboursement du crédit immobilier afin de mieux préparer votre renégociation.

En général, pour profiter d’un rendement avec cette opération, il est de mise de s’assurer qu’il y ait un écart d’environ 1 % entre le taux du crédit et les taux du marché sachant qu’il y a des frais. Il est alors important de bien s’informer régulièrement afin de ne pas rater une occasion. Pour les prêts de moins de 5 ans à 25 ans, la renégociation est très rentable puisqu’en début de crédit, les intérêts à rembourser sont très importants. À ce moment-là, réaliser un rachat agira efficacement sur le coût total du prêt.

Nos conseils pour une meilleure renégociation de son crédit

Si votre taux d’emprunts dépasse les 2 %, vous avez le droit de faire une renégociation. Cependant, avant de vous lancer, vous devez tout connaître quelques règles à savoir, l’écart entre les taux actuels et celui du prêt engagé, la possession d’un capital restant dû considérable et d’avoir une dizaine d’années de prêt à rembourser. Si vous souhaitez connaître plus précisément votre situation pour la renégociation, n’hésitez pas à faire appel à des spécialistes du milieu pour vous orienter sur l’opération.

Pour mieux optimiser votre renégociation de prêt, assurez-vous de comparer plusieurs banques avant tout sachant que les taux sont nettement différents pour chaque établissement. Vous devez également bien préparer votre dossier afin d’accélérer les procédures. Prenez également conscience des frais que vous devez assumer, notamment les pénalités de remboursement anticipé pour l’ancienne banque, les frais de dossier et les frais de garantie pour le nouvel emprunt. Optez également pour la réduction de la durée restante de votre prêt en maintenant la même mensualité afin de réaliser des économies conséquentes. Profitez également de cette opération pour choisir une assurance de crédit adaptée à votre situation.